les imprévus, ballets de monte-carlo, compagnie des ballets de monte-cargo, corsetants, monaco, nice, ballets

Pour la rentrée, la compagnie des Ballets de Monte-Carlo proposait mercredi 7, jeudi 8 et samedi 10 octobre 2015, la première édition des « Imprévus ». Invités par les Ballets, nous nous y sommes rendus le jeudi soir, l’occasion de découvrir quelques extraits des pièces prévues pour la nouvelle saison chorégraphique, présentées par Jean-Christophe Maillot. Cette soirée était également visionnaire en streaming et en direct pour permettre à un large public d’assister à cet événement exceptionnel et d’ordinaire assez privé. Zoom sur une soirée made in les Ballets de Monte-Carlo, une nouvelle fois exceptionnelle…

Ca y est, la soirée est lancée. C’est alors un extrait d’Entrelacs, une pièce créée en 2000 par la célèbre chorégraphe qui n’a jamais été reprise jusqu’aujourd’hui, qui nous ai proposé. L’occasion pour nous de découvrir cette oeuvre chorégraphique, dont la musique composée par Yan Maresz s’unie magnifiquement à la chorégraphie de Maillot. Comme le dit le chorégraphe, « les danseurs doivent être la musique » ; et oui, c’est cela le plaisir des Imprévus : après la présentation de l’extrait, le chorégraphe vient apporter ses corrections et conseils aux danseurs et nous fait part de son processus de création.

imprévus, Ballets de Monte-Carlo.

La soirée continue, avec la présentation d’une toute nouvelle création : Presque Rien. Pour cette pièce, Jean-Christophe Maillot nous explique qu’il a eu pour volonté de créer, en collaboration avec son frère, Bertrand Maillot, une bande son sans musique mais uniquement faite de sons et bruitages naturels. Cette pièce nous montre l’animalité de l’homme et l’interprétation que nous pouvons y faire concerne la relation entre l’homme et la femme ; malgré la destruction chacun a besoin de l’autre.

es-imprévus-ballets-de-monte-carlo-corpsetarts-2

Vers Un Pays Sage vient clôturer cette soirée exclusive. Cette pièce montre la volonté pour Jean-Christophe Maillot de s’ancrer dans plusieurs registres chorégraphiques et ne pas créer uniquement des ballets dits « narratifs« . En effet, cette oeuvre plus courte et imaginaire, montre véritablement qu’il s’agit d’un artiste exceptionnel et inclassable qui nous transporte lors de chacune de ses créations.

Une nouvelle fois, nous tenons à remercier amplement les Ballets de Monte-Carlo pour cette invitation aux Imprévus, qui nous donne envie de voir et revoir ses créations exquises et ses danseurs d’un grand niveau !